Chine Focus Suisse Tibet

Marche pour la paix pour le Tibet de Zurich à Genève

"La Suisse soutient la cause tibétaine »: le conseiller cantonal de Zurich Mario Fehr initie la marche pour la paix tibétaine de Zurich à Genève.

La Communauté tibétaine de Zurich a organisé une marche pour la paix de Zurich via Berne à Genève, qui a débuté le 8 septembre 2020 et arrivera à Genève le 18 septembre 2020. La marche pour la paix s'étend sur environ 300 km dans le but d'appeler le gouvernement fédéral suisse et les Nations Unies à tenir la Chine responsable des scandaleuses violations des droits de l'homme commises au Tibet et dans d'autres régions sous le régime du gouvernement chinois. Les marcheurs pour la paix adresseront une pétition à l'ONU, au gouvernement fédéral suisse et aux ambassades chinoises.

Les cinq marcheurs tibétains pour la paix Tenam Phuntsok, Pempa Tsering, Tashi Namgyal, Gelek Namgyal et Lobsang Tsangmada ont été soutenus par Mario Fehr, membre du Conseil cantonal de Zurich, avec un discours sur la marche.

Dans son discours aux marcheurs pour la paix, Mario Fehr a déclaré que «les préoccupations du Tibet en Suisse sont largement soutenues politiquement et socialement. Il y a une attitude positive à l'égard des préoccupations légitimes des Tibétains. Votre prétention à une véritable autonomie est reconnue. La devise de votre marche pour la paix est "la solution du problème tibétain par un dialogue pacifique entre la délégation tibétaine de Sa Sainteté le 14e Dalaï Lama et le gouvernement chinois". Cette demande est plus que justifiée. Les préoccupations de la communauté tibétaine peuvent continuer à compter sur un grand soutien en Suisse. Bien sûr aussi de nous, de moi. Le Conseil du gouvernement de Zurich vous souhaite la meilleure des chances pour votre route vers Genève. Et au-delà!"

Le député Chhimey Rigzen a félicité la Société tibétaine de Zurich et la Communauté tibétaine de Suisse et du Liechtenstein (TGSL) pour l'organisation de la marche pour la paix. Il a particulièrement remercié les cinq participants à la marche pour la paix d'avoir pris leur temps et d'entreprendre le difficile voyage de Zurich à Genève. «C'est une initiative opportune. Le gouvernement de la République populaire de Chine viole non seulement les droits humains des Tibétains, des Ouïghours et des Hongkongais, mais menace également la paix et la stabilité mondiales par des revendications cruelles dans les régions frontalières de l'Inde et dans la région de la mer de Chine méridionale », a ajouté Chhimey Rigzen, représentant du Bureau du Tibet. Genève a ajouté.

Le président de la Communauté tibétaine de Suisse et du Liechtenstein (TGSL) Tsamda Norbu, Lobsang Shitsetsang, membre du conseil d'administration du TGSL, et des membres de l'Association tibétaine de Zurich étaient également présents au début de la marche. Les marcheurs pour la paix devraient arriver à Berne, la capitale de la Suisse, le 11 septembre 2020. Des Tibétains de toute la Suisse soutiennent la marche pour la paix, rejoignent les marcheurs sur de courtes distances et les aident à se loger et à manger.

Les marcheurs pour la paix appellent le gouvernement suisse et les Nations Unies:

  • Encourageant la Chine à tenir de véritables pourparlers avec les représentants de Sa Sainteté le Dalaï Lama pour une solution pacifique à la question tibétaine;
  • - appelez la Chine à autoriser l'accès et à révéler où se trouve le 11e Panchen Lama du Tibet Gedhun Choekyi Nyima et à toute sa famille, Chadrel Rinpoché, et à les libérer;
  • Assurer une enquête indépendante et équitable sur les origines du COVID-19 et rendre des comptes à la Chine pour les violations des droits de l'homme qui ont conduit à la propagation de la pandémie de COVID-19 déclenchée par Wuhan;
  • Une loi a été adoptée interdisant aux fonctionnaires et diplomates chinois responsables de violations scandaleuses des droits de l'homme au Tibet, à Hong Kong et au Turkestan oriental (CHN: Xinjiang) d'entrer en Suisse;
  • Encourager la Chine à arrêter l'exploitation minière implacable au Tibet et la destruction de l'environnement fragile du Tibet, le toit du monde.
Nous vous invitons à nous suivre et à aimer notre page : )
  1. Aujourd'hui, lundi 14 septembre.

    Ils viennent de passer chez moi à Oron-La-Ville, Vaud.

    la cruauté contre le peuple du Tibet et l'occupation de la Chine doivent cesser.

    Mais comme beaucoup de sages savent que les personnes et les dirigeants violents sont sur le point de se détruire. On dirait que le PCC s'est retourné dans leur impasse.

    J'ai hâte de visiter un Tibet libre dans un proche avenir.

    Respect et un cœur chaleureux à tous mes frères et sœurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués par *