SAST Politique SAST

Suisse: Solidarité avec les peuples ou complicité avec les dictateurs? Un exemple du Tibet

A partir du 10 novembre 2020, la section romande de la SAST organisait une table ronde sur des thématiques très actuelles, qui pour les raisons de protection sanitaire s'est déroulée en mode visioconférence. Le conseiller national Nicolas Walder (Vert / GE), membre de la commission des affaires étrangères, souligne la nécessité pour la Suisse de modifier sa position très accommodante vis-à-vis de la Chine. Il convient en particulier de dénoncer l'accord secret inacceptable autorisant des agents chinois à interroger en Suisse des sans-papier ressortissant de territoires sous juridiction chinoise. Les méthodes trèsproblemématiques d'analyse linguistique employées par le SEM sont également évoquées, en particulier par deux expertes qui ont soulevé d'importantes objections méthodologiques. 

Fanny-Iona Morel de l'Université de Fribourg rapporte ce qu'elle a constaté lors d'un voyage début 2019 au Tibet: la peur omniprésente qui s'insinue dans la vie des Tibétaines et des Tibétains, des fouilles à domicile détecter des images et des écrits interdits, un arbitraire étatique qui pénètre tous les aspects de la vie, l'obligation faite à des moines de vilipender la figure sacrée du Dalaï Lama, et bien d'autres choses que les Tibétaines et Tibétains ayant fui le Tibet ne peuvent pas évoquer sans mettre en péril leurs proches demeurés au pays.

Enfin le député au Grand Conseil genevois Emmanuel Deonna (PS), fin connaisseur de la politique suisse à l'égard des Sans-papier, détaille comment celle-ci s'est progressivement dégradée au point qu'elle est aujourd'hui avant tout une politique d'expulsion.

Le 10 novembre 2020, la section francophone du GSTF a organisé une table ronde très d'actualité, qui s'est déroulée sous forme de vidéoconférence en raison de la couronne. Vous voyez le conseiller national Nicolas Walder (GPS / GE), membre de la commission de politique étrangère, qui rend compte des changements nécessaires dans la position très prudente de la Suisse à l'égard de la Chine. En particulier, le traité secret inacceptable avec la Chine, qui permet aux agents du gouvernement chinois d'interroger les sans-papiers de la domination chinoise en Suisse, ne doit pas être renouvelé. Les méthodes non durables du SEM pour les tests de langue sont mentionnées, en particulier par deux experts qui ont examiné de manière critique ces méthodes. 

 Fanny-Iona Morel de l'Université de Fribourg rapporte de sa visite au Tibet au début de 2019 et partage comment la peur afflige tous les Tibétains: fouilles à domicile pour trouver des images et des écrits interdits, tout arbitraire étatique omniprésent, des moines obligés de voir ce qu'ils sont sacrés Insulter la personne du Dalaï Lama et bien plus encore que ceux qui ont fui le Tibet ne peuvent même pas parler de peur de mettre en danger leurs proches qui sont restés dans leur patrie.

Enfin, le Conseil cantonal genevois Emmanuel Deonna (SP), grand expert de la politique sans papier de la Suisse, fait le bilan de sa détérioration constante dans le but d'éliminer le plus possible le sans-papier.

Table ronde en ligne par Zoom

Mardi 10 Novembre 2020 XNUMX
20h00-22h00

Introduction
René Longet, coresponsable romand de la SAST


Modération
Marguerite Contat, coresponsable Groupe genevois de la SAST


Interventions, suivies d'un débat avec le public, de:
• conseiller national Nicolas Walder (Vert / GE): membre de la commission des affaires étrangères, souligne la nécessité pour la Suisse de modifier sa position très accommodante vis-à-vis de la Chine
• Fanny-Iona Morel, Observatoire de la diversité et des droits
culturels, Institut interdisciplinaire d'éthique et des droits de
l'homme, Université de Fribourg: Violences au Tibet et
témoignages: La loi du silence, en Suisse aussi.
• Emmanuel Deonna, Député au Grand Conseil Genevois: La
Politique suisse à l'égard des sans-papiers.

In raison de la situation sanitaire le débat aura lieu en ligne par Zoom
Pour recevoir le lien pour le debat
s'inscrire par mail à: gmarcato1233@gmail.com

Nous vous invitons à nous suivre et à aimer notre page : )

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués par *