Focus International

Le Congrès américain adopte une loi révolutionnaire en faveur du Tibet et de Sa Sainteté le Dalaï-lama

En cette fin d'année, le Sénat américain a adopté aujourd'hui le «Tibetan Policy and Support Act of 2020» (TPSA) , envoyant ainsi un message clair à la Chine. Grâce au TPSA, la politique officielle des États-Unis est désormais que les décisions concernant la réincarnation du Dalaï-lama relèvent uniquement de l’autorité du Dalaï-lama actuel, des dirigeants bouddhistes tibétains et du peuple tibétain. Toute ingérence des responsables gouvernementaux chinois sera sévèrement sanctionnée et entraînera un refus d'entrée aux États-Unis.

S'appuyant sur la loi historique de 2002 sur la politique du Tibet, le TPSA aborde tous les aspects des droits fondamentaux du peuple tibétain, y compris les droits humains, les droits environnementaux, la liberté de religion et la démocratie tibétaine en exil. Il renforce également le financement en faveur des Tibétain-e-s à l'intérieur et à l'extérieur du Tibet.

Le projet de loi, soutenu par les deux partis, félicite Sa Sainteté le Dalaï-lama de sa décision d'établir une administration démocratique et loue également la communauté tibétaine en exil pour avoir réussi à établir un système de gouvernance autonome avec des institutions démocratiques pour élire leurs dirigeants politiques. En outre, il reconnaît officiellement l'Administration centrale tibétaine (ACT) comme l'institution légitime reflétant les aspirations de la diaspora tibétaine à travers le monde et le Sikyong comme président de l'ACT.

Le Sikyong Dr. Lobsang Sangay, le Président démocratiquement élu des Tibétain-e-s en exil, remercie le Congrès des États-Unis d'avoir adopté cette loi monumentale sur le Tibet, et en particulier la Présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, et le chef de la majorité au Sénat, Mitch McConnell, de leur soutien à la loi. Il remercie également les membres du Congrès Jim McGovern et Chris Smith et les sénateurs Marco Rubio et Ben Cardin de leur «leadership exceptionnel» dans la présentation de la loi à la Chambre des représentants et au Sénat.

«Le Tibetan Policy and Support Act de 2020 rend hommage à l'héritage significatif de Sa Sainteté le Dalaï-lama et au courage et à la solidarité des six millions de Tibétain-e-s au Tibet», a déclaré le Sikyong. «Nous y travaillons depuis deux ans. C'est une victoire pour la lutte pour la liberté des Tibétain-e-s. "

Le TPSA fait suite à la première visite officielle du Sikyong au Département d'État des États-Unis en octobre dernier, puis à la Maison Blanche en novembre - une visite qui a généré une importante couverture médiatique internationale.

Le Sikyong félicite également les Tibeto-américain-e-s, ainsi que les groupes de la société civile aux États-Unis, qui ont activement fait campagne auprès de leurs élu-e-s pour qu'ils et elles soutiennent la loi.

Un autre aspect du TPSA à relever est qu'il inclut de nouvelles dispositions importantes pour protéger l'environnement et les ressources en eau sur le plateau tibétain. Il reconnaît l'importance de la gestion traditionnelle des prairies tibétaines pour atténuer les effets négatifs du changement climatique dans la région, par opposition à la relocalisation forcée des nomades des pâturages opérée par le gouvernement chinois. Il appelle également à une coopération internationale accrue pour surveiller l'environnement sur le plateau tibétain.

Les citoyen-ne-s et les entreprises américain-e-s qui font des affaires au Tibet sont encouragé-e-s à pratiquer la responsabilité sociale des entreprises et à adhérer aux Principes directeurs des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits humains.

Afin de promouvoir davantage l'accès au Tibet, comme le prévoit la loi sur l'accès réciproque au Tibet signée en 2018, le TPSA demande la création d'un consulat américain à Lhassa, la capitale du Tibet. Et tant qu'une telle représentation n'a pas été établie, le projet de loi demande au secrétaire d'État de ne pas autoriser de nouveau consulat chinois aux États-Unis.

Le TPSA sera maintenant soumis au président Trump pour qu'il le fasse entrer en force par sa signature.

Nous vous invitons à nous suivre et à aimer notre page : )
  1. C'est une excellente décision des États-Unis 🇺🇸 et, espérons-le, d'autres pays tels que B. Encouragez la Suisse à faire quelque chose. La Suisse en particulier a TOUTES les raisons de prendre un exemple, car elle (a) ne reçoit même plus officiellement de représentants du Tibet (y compris HHDL) et (b) traite les réfugiés tibétains comme des Chinois et ne les reconnaît pas parce qu'ils (bien sûr) n'ont pas de passeport . C'est un comportement incroyablement imprudent. La raison est probablement bien connue de tout le monde ...

  2. Gerhard Gimpl

    Je suis très heureux et satisfait de la décision !!
    Et je suis convaincu qu'en fin de compte la loi prévaudra et celle de
    La Chine sur le Tibet a produit des injustices ainsi que d'innombrables représailles et humiliations
    être éliminé!
    Vive Sa Sainteté le Dalaï Lama !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués par *