Chine Concentration

Films de propagande sur le 100e anniversaire de la fondation du parti

Le 1er juillet marque le 100e anniversaire de la fondation du CPC. À l'occasion de cet anniversaire, l'Autorité nationale du cinéma de Chine a publié un décret à toutes les autorités administratives jusqu'au niveau local selon lequel, désormais, au moins 2 films de propagande différents doivent être projetés dans les cinémas par semaine. Chacun de ces films doit être projeté au moins cinq fois par semaine.

L'agence a également fourni une douzaine d'exemples de films désirables, tels que ceux sur l'invasion japonaise pendant la Seconde Guerre mondiale, la guerre de Corée, mais aussi des productions de l'époque de la Révolution culturelle (2-1966) comme «Le bataillon des femmes rouges». .

Dans ce contexte, une comédie musicale a eu sa première le 3 avril, qui dépeint des scènes idylliques de la province du Xinjiang. Le style est basé sur le blockbuster hollywoodien «La La Land» et montre des Ouïghours heureux dans des endroits qui ne sont pas familiers avec la police, les barrages routiers ou les caméras de surveillance. Aucun d'eux ne porte de vêtements traditionnels ni ne se rend à la mosquée. Les hommes sont montrés en train de boire de la bière détendue (!).

L'Autorité nationale du cinéma oblige les cadres locaux et les membres du parti à «mobiliser les téléspectateurs». Tous les points de vente et cinémas doivent faire des préparatifs appropriés pour la projection de films, la production de matériel promotionnel et le lancement de campagnes publicitaires afin «d'éduquer sur l'histoire du parti». Les prix réduits des billets et autres incitations visent à encourager les gens à aller au cinéma. La campagne, qui se déroule d’avril à la fin de l’année, vise à promouvoir «l’amour du parti, du pays et du socialisme». Des dissidents vivant en Chine ont rapporté que les comités de quartier de leurs quartiers les avaient déjà avertis de ne pas exprimer «d'opinions dissidentes» au cours de l'année anniversaire.

Radio Free Asia, 6 avril 2021 // dr. Uwe Meya

Photo: AFP

Nous vous invitons à nous suivre et à aimer notre page : )

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués par *