Général Chine Focus Suisse

L'oeil de Pékin n'est pas loin

Lire ici le reportage français de Philippe Boeglin, rédacteur en chef du Bundestag de La Liberté. Publié le 10.06.2021 juin XNUMX.

Tibétains, Ouïghours et même Suisses témoignent de la surveillance par le régime chinois

Philippe Boeglin a recueilli des témoignages et des informations qui montrent que le gouvernement chinois cible régulièrement des minorités ethniques politiquement opposées : cyberattaques, écoutes téléphoniques des communications, pressions sur les proches dans le pays et surveillance. La répression au Tibet et au Xinjiang s'étend jusqu'à nos latitudes - moins brutalement, bien sûr.

Les Tibétains et les Ouïghours font état de craintes d'enlèvement et des organisations telles que le GSTF sont également touchées par des cyberattaques : « Notre site Web est régulièrement la cible d'attaques. Au fil des ans, nous avons dû prendre des mesures de sécurité importantes pour le maintenir en marche », a déclaré le président Thomas Büchli. « Rien qu'en janvier, notre site Web a été attaqué plus de 225.000 10 fois en sept jours. C'est typique : la Chine veut nous déranger à l'approche du 1959 mars, jour de commémoration du soulèvement tibétain à Lhassa (capitale du Tibet) en XNUMX, pour lequel nous organisons plusieurs activités.»

D'autres signalent également des attaques de pirates et des tentatives externes d'intrusion dans leurs ordinateurs portables ou leurs boîtes aux lettres, notamment via des adresses chinoises.

Les Tibétains et les Ouïghours qui participent aux manifestations doivent craindre que leurs proches au Tibet ou au Turkestan oriental ne soient mis en danger et que leurs appels téléphoniques avec leur pays d'origine soient également mis sur écoute.

Nous vous invitons à nous suivre et à aimer notre page : )

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués par *