Magazine


Le magazine de club "tibetfocus" du GSTF est publié tous les trimestres avec un tirage supérieur à 2700. Les sujets principaux ainsi que l'actualité de l'association et les contributions du GSTF, de l'Association de la jeunesse tibétaine en Europe (VTJE), de l'Organisation des femmes tibétaines en Suisse (TFOS) et des Amis tibétains fournissent des lectures intéressantes et instructives sur le Tibet.

Vers le numéro actuel

tibetfocus 143 - 60 ans d'exil au Tibet

Afin de sac: buero@gstf.org  ou  boutique gstf.org

références «Le soulèvement de 10. Mars 1959 à Lhassa »:

  • Shakya, Tsering. (1999). Le dragon au pays des neiges, New York: Columbia University Press. 186-191.

  • Jian, Chen. (2006). La rébellion tibétaine de 1959 et l'évolution des relations de la Chine avec l'Inde et l'Union soviétique, Journal of Cold War Studies. Cambridge: université de Harvard.

  • Kollmar-Paulenz, Karenina. (2014). Petite histoire du Tibet, Munich: CH Beck.

  • Internet: http://m10memorial.org/timeline-of-events/Accès à 16.02.19.

 

sources to «Les années après le soulèvement populaire tibétain
- une conversation avec Tendöl Namling »:

  • Tsering Shakya, Le dragon au pays des neiges - Une histoire du Tibet moderne depuis 1947, Pimlico 1999
  • Karénina Kollmar-Paulenz, Petite histoire du Tibet, CH Beck 2006
  • Thérèse Obrecht Hodler, Une enfance au Tibet, Berlin 2019
  • Wikipedia: grand saut en avant; Séance de combat et de révision

 

 

tibetfocus 136

Page 5: Liste des sources et liens vers l'article «Le «Trésor de l'Ouest» pillé par Noémie Burger:

 

Page 6 / 9: Statistiques sources «Le conflit de l'eau dans les hauts plateaux tibétains» par Nadine Lutzelschwab:

Autres références:

Perspective indienne:

  • Chaturvedi, major général (retraité) AK: Water. Une source pour les conflits futurs, publié en association avec le Centre d'études sur la guerre interarmées (CENJOWS), New Delhi 2013.

Le Xinjiang est également touché:

 

Page 11: Annuaire des sources et des liensUne réponse tibétaine sur l'épuisement chinois » du dopage Norzin-Lhamo

 

 

tibetfocus 135 - Art contemporain tibétain

 

Page 4:
Lien et liste de littérature à l'article «Michael Jackson, Mahakala, Mara et Mickey Mouse - L'art contemporain du Tibet entre tradition et modernité » par Noémie Burger

Liens:

Lectures complémentaires:

  • Anna Bremm (2009): Au-delà de Shangri-la - Art contemporain de Lhasa. Dans: section de textes d'art présente, n ° 2

 

Page 33:
Entretien complet avec Dechen Shak-Dagsay - "L'appel à la paix"

 Chodar Kone

Conception de la scène DAY TOMORROW photo de Fred Podolak

 tibetfocus - Le 15 avril de cette année, vous donnerez un concert au KKL Luzern. Il n'y a probablement aucun autre espace sonore en Suisse qui puisse offrir de meilleures conditions pour votre forme particulière de chants de mantra. Que signifie pour vous l'apparence de cette salle de concert, qui n'est pas seulement acoustiquement prestigieuse?

Dechen Shak-Dagsay - Après avoir pu me produire au Concert bénéfice annuel de la Tibet House au Carnegie Hall de New York à l'invitation de Philip Glass en 2012 et 2016, j'ai été ravi lorsque la demande de l'organisateur de la musique mondiale Hugo Faas pour le KKL en Lucerne est venue. Parmi les musiciens, ils disent: «Quand vous êtes arrivé au Carnegie Hall, vous pouvez le faire partout».

Mais ici au KKL Luzern pour moi, mis à part le fait qu’il est acoustiquement le non plus ultra des salles de concert en Suisse est aussi quelque chose de spécial. Ce sera la première fois qu'un artiste tibétain apparaîtra au KKL Luzern. Cela remplit ma famille et j'en suis sûr, ainsi que de nombreux Tibétains en Suisse avec une certaine fierté.

Ils se produisent avec l'Orchestre de chambre de Zurich. Sphérique-spirituel, tibétain-bouddhiste rencontre la musique occidentale classique. Comment est-ce arrivé, disons pas inhabituel, mais une constellation particulière?

Je vois ma musique comme une sorte de message musical de paix entre différentes cultures et religions. Ce qui nous connecte, c’est le désir de paix intérieure, d’équilibre et de bonheur. La philosophie du bouddhisme tibétain renferme un trésor inimaginable de sagesse qui est précieux pour tout être humain, qu'il soit ou non un dieu en lequel nous croyons. Si je veux mettre l'essence et le pouvoir des anciennes syllabes de mantra ou des prières à la portée des occidentaux, je peux faire beaucoup mieux si je travaille avec leurs sons déjà familiers. Dès le début, mon intention était de créer une nouvelle forme de musique mantra afin de mettre dans le cœur des gens la graine de la merveilleuse philosophie de vie.

J'étais très heureux quand Helge van Dyk, producteur et compositeur de mes deux derniers albums, également responsable de la direction musicale, m'a dit qu'il avait pu remporter le ZKO (Zurich Chamber Orchestra) pour une collaboration pour le concert KKL. Grâce aux précieux liens qu’il entretient également dans le monde de la musique classique, il a pu inspirer le compositeur et arrangeur Fabian Müller à prendre en charge les notations pour orchestre.

Non seulement l'Orchestre de chambre de Zurich, mais également d'autres artistes vous accompagneront avec votre ensemble JEWEL lors de ce concert. Comment pouvez-vous imaginer les préparatifs de cette performance? Comment amenez-vous ces différents courants sous un même chapeau ou dans une rivière?

Pour les mélomanes, une visite au concert à différents niveaux vaut la peine. Je vais interpréter des chansons d’albums populaires comme DEWA CHE, SHI DE, TARA DEVI, JEWEL et THE SOUND OF DAYTOMORROW de ma longue carrière vocale. Le concert commence très silencieux, méditatif avec un

chant a capella accompagné d'une boîte shruddhi indienne. Lentement, un sitar indien m'accompagnera et peu à peu, la flûte japonaise shakuhachi sera utilisée. Cela plaira à tous les fans de musique du monde qui ont une grande affinité avec des instruments comme le sitar indien ou la flûte de shakuhachi japonaise.

J'attends déjà avec impatience l'orchestration de l'Orchestre de chambre de Zurich, qui donnera aux mantras sacrés tibétains et aux paroles merveilleuses de mon cher père Dagsay Rinpoché une sonorité musicale d'une beauté exceptionnelle. La plupart des mantras sacrés de la tradition bouddhiste tibétaine, portés par un orchestre de chambre classique, incarnent la forme la plus élevée de la culture musicale occidentale.

En outre, une fusion musicale passionnante entre classique et pop aura lieu alors que je suis accompagné par l'ensemble JEWEL. Des musiciens suisses de premier plan tels que Daniel Pezzotti, violoncelle, Hank Shizzoe, guitares, Thomas Niggli, sitar, Thomas Jordi, basse, Tosho Yakkatokuo, batterie et Helge van Dyk, jouent du piano dans cet ensemble.

Des musiciens invités tels que le percussionniste Rhani Krija, qui joue souvent avec Sting et Peter Gabriel, et Jürg Fuyûzui Zurmühle, présenteront des moments forts.

Un groupe de danseurs tibétains du Lithang-Verein Schweiz avec leurs costumes colorés enchantera le public.

Le concert sera dirigé par Dieter Dyk. Dieter restera dans les mémoires comme un percussionniste hors pair de mes concerts live. Je suis très heureux qu'il ait accepté de diriger ce concert, qui est si important pour moi.

Le message du concert est "L'appel à la paix". Qu'y a-t-il derrière ce message?

Il s'agit du désir de paix. Pas seulement au Tibet mais partout dans le monde. Nous sommes tous submergés par les événements mondiaux actuels et nous nous demandons où cela pourrait mener. Avec ma musique, je veux être un soutien précieux pour les gens, maintenir une attitude positive malgré tous les terribles événements de ce monde et ne jamais perdre espoir.

Il est plus important que jamais que nous nous considérions nous-mêmes un Voir une communauté mondiale qui doit rester solidaire si nous voulons protéger cette planète, notre unique demeure, et la préserver pour la postérité.

Le concert "L'APPEL À LA PAIX" représente la paix dans ce monde, la durabilité dans l'utilisation des ressources et la protection de notre nature et de l'environnement.

Vous êtes tibétain et artiste de renommée internationale. Ils sont amis avec Tina Turner et ont même réalisé des projets communs avec elle dans le passé. Dans quelle mesure le Tibet et son sort constituent-ils un problème dans ces "cercles" et dans ce secteur?

Je ne veux pas échanger mes racines tibétaines avec quoi que ce soit. Néanmoins, en premier lieu, j'essaie simplement d'être une «personne responsable» et d'essayer de rencontrer mon prochain être humain en tant qu'être humain. En accord avec notre culture tibétaine, qui est intimement liée aux enseignements du Bouddha, j'ai un cœur ouvert pour tous les peuples, peu importe ce qu'ils croient ou d'où ils viennent. Je suis reconnaissant d'avoir acquis une renommée internationale grâce à ma musique Suisse / Tibétaine et d'avoir ainsi pu gagner beaucoup de soutien pour le Tibet.

Même si je reste clairement en dehors de la politique, je pense que ma musique peut, à bien des égards, faire beaucoup de choses positives. Donc, pour moi, c’est un très bon signe de la connexion avec mes fans, qu’à l’avance, pour le concert dans le KKL dans les semaines 4 déjà au-dessus de places 1000 ont été vendues.

Il n’ya guère d’endroit dans ce monde où vous ne connaissez pas la grande artiste Tina Turner. Avec Regula Curti, nous avons sorti trois magnifiques albums de BEYOND et j'ai apprécié et apprécié de travailler avec eux.

Au début de ma carrière de chanteuse, j'ai davantage évolué dans des cercles qui avaient une grande affinité avec le Tibet. Contrairement à aujourd'hui, les gens étaient très ouverts au Tibet.

Aujourd'hui, je dois réaliser que les gens eux-mêmes ont de gros problèmes et que la question du Tibet n'est plus au premier plan. Ils aiment toujours être touchés par ma musique, car ma voix peut éveiller en eux un grand désir de paix intérieure et de sérénité. En même temps, cependant, je crois qu'après chaque rencontre avec moi lors des concerts ou des ateliers, les gens développent une affection particulière pour le Tibet et sa culture.

Qu'est-ce que cela signifie pour vous d'être socialement engagé au Tibet?

Ma chère mère Yischi Tsedön la est décédée en 2002 après une longue maladie. Vous et notre cher père Dagsay Rinpoché avez travaillé ensemble sans relâche pour le peuple du Tibet. Ils ont complètement reconstruit le monastère détruit de Chokri et construit une clinique pour environ 10 000 Tibétains dans cette région. Elle souhaitait que nous, trois filles, continuions ces projets et veillions au bien-être des gens là-bas. Entre-temps, nous avons pu créer une association à but non lucratif «DEWA CHE» et également mis en place une école de couture et une école de mécanique automobile.

2010 a voyagé mon mari dr. Kalsang Shak et moi sommes allés au Tibet, et lorsque j'ai voulu acheter des vêtements tibétains pour mes représentations sur scène, j'ai réalisé que c'était principalement des ateliers de couture taillés chinois et des magasins vendant des vêtements tibétains.

Je suis touché par le fait que notre peuple n’a pas pu réclamer cette affaire. Pourquoi les Tibétains devaient-ils acheter leurs vêtements de tous les jours ou leurs robes de festival aux Tibétains? J'ai demandé et il a été dit que les Tibétains n'avaient malheureusement aucune possibilité de devenir indépendants. Très peu de Tibétains peuvent coudre les vêtements et ne disposent pas du capital de départ d'une petite entreprise. Nous avons ensuite décidé de nous assurer qu'à l'avenir, vous pourrez acheter les costumes tibétains également dans les magasins tibétains locaux.

J'ai demandé au moine administrateur de notre monastère de Lobsang Dawa, dont je savais qu'il pourrait coudre toutes les décorations en brocart des monastères et des chapiteaux tibétains, s'il pouvait imaginer reprendre une école de couture et transmettre son art aux jeunes Tibétains.

Il a dit que ce serait la plus belle tâche de sa vie et nous avons donc commencé immédiatement avec le début de l'école de couture.

De retour en Suisse, le fait que le directeur général de Bernina Switzerland, Claude Dreher, ait été informé de mon intention et accepté de parrainer des machines à coudre pour le projet d'école de couture était une heureuse coïncidence. Ce fut l'un des moments les plus heureux de ma vie lorsque j'ai reçu ce message. Comme il y a quelques années, lorsque la Fondation GOFUS a parrainé l'éducation de 10 pour les jeunes surdoués au Tibet

Lors de mon dernier voyage au Tibet, 2014, nous avons déjà pu visiter plusieurs petits magasins tibétains que les étudiants en couture de notre école de couture avaient ouverts.

C'est un sentiment incroyable d'être au Tibet et de voir comment nous pouvons faire de grands changements au Tibet avec relativement peu d'argent de l'étranger. L'école de couture a pu donner une formation 4 aux jeunes 300 XNUMX. Entre-temps, plus de la moitié ont déjà créé leur propre entreprise et ouvert leurs petits ateliers de couture et magasins dans les grandes villes comme Kharze, Drango, Tawu, Seta et même dans la région éloignée de Lithang.

Une partie des étudiants en couture 300 dans l'est du Tibet.

2012 nous avons commencé un autre projet. Il y a très peu d'ateliers de réparation automobile gérés par des Tibétains. Encore une fois, nous avons jugé important que les Tibétains dans leur propre pays aient les mêmes chances que les Chinois. Nous avons donc créé une école de réparation automobile où nous formons de jeunes Tibétains à la mécanique automobile. Dans cette école également, nous avons maintenant plusieurs diplômés qui ont déjà créé leur propre entreprise dans les villes environnantes et qui gèrent leur propre petit atelier.

Y a-t-il de nouveaux projets à venir?

Nous sommes en train de terminer mon nouveau livre intitulé "A CALL FOR PEACE", qui inclura l'album "THE SOUND OF DAYTOMORROW". La particularité de ce remix spécial est que chacune des chansons et des mantras est expliquée par de superbes commentaires en voix off en allemand, en anglais ou en français. En allemand, la voix indéniable du porte-parole du DRS, Christoph Schwegler, emmènera les gens dans un voyage. Ainsi, un grand souhait de ma part se réalise que les textes riches pour un monde plus pacifique, plus juste et plus durable soient merveilleusement compris par tous les auditeurs.

Merci pour l'interview.