Actualités de la SAST

09.12.2022

Fanny Iona Morel élue au Forum des 100 !

Je suis très honorée d’avoir été élue au Forum des 100 par le journal Le Temps. C’est une très belle reconnaissance de mon travail de recherche et de plaidoyer dans le domaine des droits humains et en particulier de mon livre Whispers from the Land of Snows: Culture-based Violence in Tibet, dont la seconde édition, parue en 2022 chez Globethics.net, a été préfacée par Monsieur Walder Nicolas. Mes chaleureux remerciements à Monsieur Frederic Koller ainsi qu’à toute la rédaction.

30.11.2022

Lisez un autre article du magazine Echo sur le Tibet ici.

22.11.2022

Torture dans des prisons chinoises: un Tibétain réfugié en Suisse témoigne

Philippe Boeglin, Le Temps, 22 novembre 2022

Dans un article paru dans Le Temps (22 novembre 2022), le journaliste Philippe Boeglin livre le témoignage du moine tibétain Sangye Dewatsang, réfugié en Suisse.

Pour la première fois, Sangye Dewatsang parle des actes de torture qui lui ont été infligés par des représentants de l’autorité chinoise au Tibet lors de ses détentions. Arrêté pour avoir été en contact avec des journalistes américains, il témoigne :

« Les Chinois m’ont emmené en voiture. Ils m’ont frappé et m’ont infligé des électrochocs sur tout le corps, des décharges électriques dans le dos. C’était atrocement douloureux. Le mal était énorme, je perdais conscience, m’évanouissais. Ils m’ont plongé dans une rivière en plein mois de novembre, en me maintenant sous l’eau. J’avais l’impression de me noyer, de mourir. ».

« Je n’arrête pas de penser et de repenser aux autres prisonniers politiques, qui ont disparu ou sont morts. Certains subissaient des injections de poison et agonisaient lentement pendant plusieurs semaines. Des produits chimiques étaient utilisés, des agents actifs neurologiques. Les personnes soumises à cette torture ne me reconnaissaient plus. Elles étaient prises de tremblements nerveux. »

Selon Fanny Iona Morel, qui se tient aux côtés du moine tibétain lors de l’interview, « il est fort probable qu’il est été interrogé et torturé dans une ‘black jail’ (un lieu de détention extralégale) ».

L’ambassade de Chine en Suisse n’a pas réagi aux sollicitations de la rédaction du journal Le Temps.

Le Temps, Torture dans des prisons chinoises: un Tibétain réfugié en Suisse témoigne, 22 novembre 2022,

www.letemps.ch/suisse/torture-prisons-chinoises-un-tibetain-refugie-suisse-temoigne

13.10.2022

Lisez l’article de l’Echo magazine ici.

06.10.2022

Un article sur Dhondup Wangchen, après son passage à Genève en février 2022. Cet article a été publié dans la revue « La couleur des jours » publiée à Genève, dans son édition d’automne.

Lisez l’article ici.

24.06.2021

L’Association d’amitié suisse-tibétaine et le Bureau du Tibet à Genève se réunissent pour dessiner un plan d’action pour le Tibet

Genève: Le Bureau du Tibet à Genève et des représentant-e-s de l’Association d’amitié suisse-tibétaine se sont rencontrés pour discuter d’un plan d’action pour le Tibet en Romandie, et à Genève en particulier. Cette rencontre a eu lieu au Bureau du Tibet à Genève le 24 juin dernier.

Le président de l’association, Thomas Büchli, l’ancien parlementaire et maire René Longet et l’ancienne conseillère municipale en ville de Genève Marguerite Contat ont rencontré le représentant du Bureau du Tibet à Genève Chhimey Rigzen ainsi que les membres de son équipe Sonam Therchin, Thinlay Chukki et Kalden Tsomo.

De très nombreux sujets ont été abordés lors de cette réunion, parmi lesquels les futures initiatives de promotion de la cause tibétaine, le travail de sensibilisation auprès de la population locale et des questions politiques au niveau cantonal et communal.

Au nom du Bureau du Tibet à Genève, Thinlay Chukki a brièvement présenté la structure démocratique de l’Administration centrale tibétaine, donnant un aperçu du rôle et des responsabilités du Bureau du Tibet. 

Le représentant Chhimey Rigzen a remercié le président Thomas Büchli et les représentant-e-s romand-e-s de l’Association d’amitiés suisse-tibétaine René Longet et Marguerite Contat de leur solidarité et de leur soutien inébranlables à l’égard du Tibet.

Le représentant Chhimey a en outre salué leur contribution à la cause du Tibet, ainsi que leur travail de sensibilisation et de promotion, comme par exemple l’initiative ayant conduit à faire flotter le drapeau national tibétain devant la mairie d’Onex depuis tant d’années.

05.05.2021

Article de René Longet dans Le Temps du 5 mai 2021